Un trésor dans le champ

Matthieu 13 v 44

« Le royaume des cieux est encore semblable à un trésor caché dans un champ. L’homme qui l’a trouvé le cache ; et, dans sa joie, il va vendre tout ce qu’il a, et achète ce champ. »

Si l’on m’avait demandé de décrire le Royaume de Dieu en seulement 35 mots…? Je n’aurai pas dit mieux ! -humour-

C’est dans ces passages là qu’il est pour moi très clair que la Parole de Dieu est parfaite ! Seul Jésus est capable de donner une telle définition !

Ce texte est très parlant, et j’en vois deux lectures possibles : comme une pièce à deux faces qui ne peuvent être séparées.

La première, celle à laquelle nous sommes « habitués » : Nous sommes cet homme qui trouve le champ et l’achète.

Cette parabole nous encourage à tout donner pour Christ, même ce qui nous est cher. Ce simple verset nous enseigne sur la dévotion totale et la joie complète que nous pouvons avoir lorsque nous découvrons le Royaume des Cieux.

Et en effet, c’est le cas, quelle joie de trouver la grâce de Dieu, son amour et tout ce qui remplit son Royaume ! C’est, je pense, une des plus belles choses qui puissent arriver ! Quand cela arrive, la joie est telle, qu’elle nous donne envie de tout donner en retour. Donner notre temps, notre argent, notre vie, et se dévouer entièrement à la cause de Christ. Nul ne reste de marbre devant le Dieu Tout-Puissant.

Ce texte nous montre aussi combien il est simple d’avoir accès à son Royaume. Dieu est disponible pour tous ceux qui le cherchent.

« Voici, je me tiens à la porte, et je frappe. Si quelqu’un entend ma voix et ouvre la porte, j’entrerai chez lui, je souperai avec lui, et lui avec moi. » Apocalypse 3 v 20

On peut remarquer aussi que le prix du champ n’est pas clairement annoncé dans le texte, on ne sait pas quel était le prix affiché sur l’écriteau. Le prix dépend de ce que l’homme possède. Ce qui est dit ici, c’est que l’homme vend tout ce qu’il a pour le champ contenant le trésor. Alors pourquoi ne pas avoir vendu seulement la moitié, juste… « pour être sûr » ?

Dieu peut tout et peut pourvoir pour toutes choses, lorsque nous donnons tout pour Lui.

C’est ce qui est écrit quelques chapitres plus tôt dans l’Evangile de Matthieu chapitre 6 verset 33 :

« Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus »

L’homme qui vend tout pour ce trésor n’est pas fou, il est bien plus sage que tous.

C’est lorsque que l’on se donne entier pour Dieu qu’il peut agir en tout. En remettant tout à Dieu alors nous verrons certainement Dieu en toutes choses. Comme lorsque l’on plonge sous l’eau, en ouvrant les yeux on ne voit que de l’eau, lorsque nous plongeons nos vies en Dieu, nous voyons Dieu partout dans notre vie.

Cette première manière de voir le passage est déjà extraordinaire, mais j’aimerai vous montrer la deuxième lecture qu’il est possible d’en faire. C’est celle-ci qui nous donne la possibilité de vivre la première.

Ici les rôles s’inversent : Nous sommes le trésor caché dans le champ, et Dieu est « l’homme qui l’a trouvé ». Il a tout donné au travers de Jésus, pour racheter le champ de nos vies.

Quand bien même nous ne sommes qu’un champ en friche, Dieu nous aime.

« Mais Dieu prouve son amour envers nous, en ce que, lorsque nous étions encore des pécheurs, Christ est mort pour nous. » Romains 5 v 8

C’est dans notre état de « mort » que Dieu a payé le prix pour nos vies en donnant ce qu’il avait de meilleur : Jésus.

Pourquoi ? Parce qu’Il connaissait la réelle valeur du champ. Il connaissait le trésor qu’Il a placé en chacun de nous, la part de son Royaume qu’Il nous a confiée. (Vous me direz, c’était facile de la connaître, c’est Lui qui nous a créés ! 😉 )

C’est cela qui a d’ailleurs permis de révéler le trésor caché dans le champ… « Car vous êtes morts, et votre vie est cachée avec Christ en Dieu. » Colossiens 3 v 3

Sans Jésus l’accès au Royaume de Dieu est bloqué, et cela depuis la chute de l’homme en Eden. Or, depuis que Christ est mort et ressuscité, nous pouvons à nouveau nous présenter simplement dans la présence de Dieu et être libre en Lui.

« Il n’y a donc maintenant aucune condamnation pour ceux qui sont en Christ. » Romains 8 v 1

Comme je le disais en introduction, ces deux lectures du texte forment une seule pièce à deux faces :

  • Le Royaume de Dieu est accessible pour nous lorsque nous donnons tout pour lui,
  • mais il nous est accessible uniquement car Dieu a d’abord tout donné pour nous.

Autrement dit, nous ne pouvons nous livrer totalement à Dieu que parce qu’il s’est lui même livré à nous en premier.

« Pour nous, nous l’aimons, car il nous a aimés le premier » 1 Jean 4 v 19

Dieu ne nous demande rien d’impossible. Se confier en Dieu et tout donner pour lui, Il l’a fait, sans avoir aucune garantie que nous le ferions aussi en retour. Simplement par amour pour nous.

Cependant, nous, nous avons une garantie certaine en Christ qui est infaillible.

J’aimerai pouvoir vous encourager, au travers de ces quelques mots, à vous confier en Dieu pour toutes choses, pour tous domaines de votre vie, sans peur, ni crainte de l’avenir. Mais comme mes mots sont bien trop petits pour le dire, je préfère vous laisser avec ce verset :

 

«  Ne crains rien car je suis avec toi ; Ne promène pas des regards inquiets, car je suis ton Dieu ; Je te fortifie, je viens à ton secours, Je te soutiens de ma droite triomphante. »
Esaïe 41 v 10

Shalom ! 

3 commentaires sur “Un trésor dans le champ

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s